Peut-on vendre la viande du sacrifice de l’Aïd?

Peut-on vendre la viande du sacrifice de l’Aïd?

Nous sacrifions pour l’Aïd et consommons de cette viande. Nous en donnons aussi une part aux plus nécessiteux. Mais certains s’interrogent et se demandent s’il est possible de vendre la viande de notre sacrifice. 

Vendre une part de la viande

Nous pouvons lire dans le dossier concernant al odhiya de hadithdujour.com :

Remarque: Il n’est pas permis de vendre quoi que ce soit de la odhiya.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

« Celui qui vend la peau de sa odhiya, il n’y a pas de odhiya pour lui (*) ».

(Rapporté par Al Bayhaqi dans Sounan Al Koubra n°19233 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6118)

(*) C’est à dire qu’il a perdu sa récompense.

 

D’après Qatada Ibn Nou’man (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne vendez pas la viande du hadi (*) et de la odhiya. Mangez-en, donnez-en en aumône et profitez de leurs peaux et ne les vendez pas ».

(Rapporté par Ahmed dans son Mousnad n°16211 et authentifié par Cheikh Salim Hilali dans Mawsou’a Al Manahi Char’iya vol 3 p 140)

(*) Le hadi est la bête que les pèlerins doivent sacrifier durant les rites du hajj.

L’imam Ibn Rushd Al Maliki (mort en 595 du calendrier hégirien) a dit: 

« Les savants sont en consensus, selon mes connaissances, sur le fait qu’il n’est pas permis de vendre la viande de la odhiya ».

(Bidayatoul Moujtahid Wa Nihayatoul Mouqtasid vol 1 p 391)”

 

Nous comprennons donc clairement l’interdiction d’en vendre quoi que ce soit. Wa Allahu A3lam. Qu’Allah accepte nos œuvres.

N’hésitez pas à consulter nos différents articles sur al odhiya (qu’est-ce que la odhiya?) et à suivre les actualités de Kebchi sur les réseaux sociaux!

Pourquoi le sacrifice du mouton pour l’Aïd?

Pourquoi le sacrifice du mouton le jour de l’Aïd?

 

Dans un article précédent, nous avons traité de l’histoire du sacrifice. A la fin de cet article, nous avions mentionné la notion de sacrifice dans notre quotidien. Méditons ensemble sur la profondeur de la notion de sacrifice en islam in shaa Allah.

La sagesse du sacrifice de l’Aïd

Si nous imitons le sacrifice de Ibrahim (alayhi salam), ami intime d’Allah, par le sacrifice d’une bête, nous pouvons également chercher à l’imiter dans sa soumission exemplaire à Allah et Ses ordres.

124 “[Et rappelle-toi] quand ton Seigneur eut éprouvé Ibrahim (Abraham) par certains commandements, et qu’il les eut accomplis, le Seigneur lui dit: « Je vais faire de toi un exemple à suivre pour les gens. » […]”

Sourate AL Baqarah.

 

Notre prophète Ibrahim, prêt à sacrifier son enfant pour Son Seigneur, est évidemment notre exemple. 

Entièrement soumis à Allah, de nombreux versets nous permettent une profonde remise en question et nous inspirent.

Son sacrifice que nous imitons pour l’Aïd Al Kebirnous pousse à nous questionner davantage sur notre mode de vie et notre lien avec notre Seigneur.

Que serions-nous prêts à abandonner pour Lui? 

Quel place a la parole d’Allah dans notre quotidien ? 

Par ce sacrifice, nous visons et espérons la piété. Nous nous rappelons nos manquements et glorifions Allah Le Très Généreux.

La veille de l’Aïd, nous sommes aussi nombreux à avoir observé le jeûne de 3arafat Al HamduliLlah.

 

D’après Abou Qatada (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a été interrogé concernant le jeûne du jour de ‘arafat (1). Il a dit: « Il expie l’année précédente et l’année en cours (2) ».

(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1162)

(1) Le jour de ‘arafat est le neuvième jour du mois de Dhoul Hijja.

(2) C’est à dire que le jeûne du jour de ‘arafat permet d’expier, d’effacer les petits péchés de ces deux années.

source hadithdujour.com

Cela renforce notre amour pour Allah, de Qui nous espérons agrément et Miséricorde.

A travers tout cela, et toute l’année, nous cherchons à nous réformer et à ne jamais laisser dounya noyer notre cœur. 

D’après Al Moustawrid Ibn Chadad (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je jure par Allah ! La vie d’ici-bas par rapport à celle de l’au-delà est comme si l’un d’entre vous trempait son doigt dans la mer, qu’il regarde ce avec quoi il va ressortir ».

(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2858)

source hadithdujour.com

 

Les Prophètes sont nos meilleurs exemples, et nous demandons à Allah de nous pardonner notre faiblesse et nos manquements.

Vous pouvez partager vos réflexions avec nous in shaa Allah afin d’en faire profiter un grand nombre.

Qu’Allah nous pardonne nos fautes et nous rapproche de Lui.

Qu’Allah nous guide et accepte nos oeuvres.

 

Comment faire le sacrifice du mouton pour l’Aid ?

Comment faire le sacrifice du mouton pour l’Aid ?

 

A l’approche du sacrifice de l’Aïd, certains se demandent comment faire. Voici quelques textes et hadith reprenant quelques règles.

Au moment du sacrifice

Couchez la bête sur son côté gauche, appuyez-vous sur elle. Ensuite, tenez le couteau avec la main droite. Levez la tête de la bête avec la main gauche.

 « Les savants sont en consensus sur le fait que la bête doit être couchée sur son flanc gauche alors on pose le pied sur son flanc droit afin que ceci soit plus facile pour celui qui égorge pour prendre le couteau dans la main droite et tenir la tête de la bête avec la main gauche ».

L’imam Ibn Hajar (mort en 852 du calendrier hégirien), Fath Al Bari vol 3 p 3972.

En effet, dans un hadith d’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée):

Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a ordonné qu’on lui apporte un bélier cornu qui avait du noir sur les pattes, le ventre et autour des yeux et il lui a été apporté pour qu’il le sacrifie comme odhiya.

Il m’a dit: « Ô ‘Aicha! Viens à la maison ». Puis a dit: « Aiguise moi le couteau avec une pierre ».ce que j’ai fait.

Alors il a pris le couteau et a couché le bélier et l’a égorgé en disant: « Bismillah! Ô Allah accepte de la part de Muhammed et de la famille de Muhammed et de la communauté de Muhammed ».

(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1967)

 « Il y a dans ce hadith une preuve que les ovins doivent être couchés et qu’ils ne sont pas égorgés debout car ceci est plus doux pour eux et il y a sur cela un consensus des musulmans ».

L’imam San’ani (mort en 1182 du calendrier hégirien), Souboul Salam Charh Boulough Al Maram vol 4 p 326.

Tourner l’animal en direction de la qibla est préférable

D’après Nafi’ : ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) détestait manger d’une bête qui avait été égorgée dans une autre direction que la qibla.

(Rapporté par Abder Razaq dans son Mousanaf n°8585 et authentifié par Cheikh Albani dans Manasik Al Hajj Wal Omra p 33.

 « Les savants sont en consensus sur le caractère recommandé de tourner l’animal vers la qibla (direction de La Mecque) lors du sacrifice ».

Cheikh Abder Rahman Ibn Qasim, Hachiya Rawd Al Mourbi’ vol 4 p 226.

Et si la personne égorge de la main gauche?


Cheikh ‘Otheimine a dit:

« Il faut coucher la bête sur son flanc gauche si on égorge de la main droite mais si la personne égorge avec sa main gauche alors il faut coucher la bête sur son flanc droit, l’objectif dans cela est d’apaiser la bête… ».

(Majmou’ Al Fatawa vol 25 p 82)

Ne pas attacher les pattes de la bête lors de l’égorgement

Cheikh ‘Otheimine a dit: « En ce qui concerne les pattes de la bête, le mieux est de les laisser détachées car ceci est plus apaisant pour elle et ceci est meilleure pour la sortie du sang. En effet les mouvements de la bête font sortir le sang et ceci est meilleur ».

(Majmou’ Al Fatawa vol 25 p 82)

Pour que l’égorgement soit valable il faut aussi que le nom d’Allah soit prononcé. Nous en ferons un article spécifique si Allah nous le permet.

Il faut également que le sang ait jaillit et que les deux veines jugulaires aient été coupées

 

D’après Abou Oumama Al Bahili (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Mange de la bête qui a été égorgée par ce qui a coupé les deux veines jugulaires, tant qu’il ne s’agit pas d’une défense d’éléphant ou d’un morceau d’ongle».

(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2029)

Pour sortir de la divergence entre les savants, le mieux sera également de trancher la trachée (acheminant l’air) et l’œsophage. (source Les règles de la Odhiya (hadithdujour.com)


Laisser bouger la bête après l’avoir égorgée

Cheikh ‘Otheimine a dit: « L’imam Nawawi a mentionné clairement dans Charh Al Mouhadhab qu’il est préférable de ne pas tenir la bête après l’avoir égorgé afin de l’empêcher de bouger ».

(Ahkam Al Odhiya Wa Al Dhaka p 90)

Ainsi, nous espérons vous avoir aidé dans cet article. Vous pouvez commenter et partager notre site, ou contacter notre support si besoin. A bientôt In shaa Allah, Qu’Allah vous préserve!

Comment se comporter avec le mouton pour le sacrifice de l’Aïd?

Comment se comporter avec le mouton pour le sacrifice de l’Aïd?

 

 

L’Aïd Al Adha est l’occasion de sacrifier une bête pour Allah. Et pour ce sacrifice, il est important de bien se comporter envers la bête.

En effet, quand on effectue une adoration pour Allah, nous devons en connaître ses règles. Si nous voulons effectuer la prière par exemple, il faut connaître les gestes et paroles de celle-ci pour espérer obtenir l’agrément d’Allah. 

Le musulman doit bien se comporter avec l’animal

D’après Chaddad Ibn Aws (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah a prescrit l’excellence dans toute chose. Ainsi lorsque vous tuez, alors tuez de manière parfaite et si vous égorgez , alors égorgez de manière parfaite. Que l’un de vous aiguise son couteau et qu’il apaise la bête qu’il égorge ».

(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1955)

Ce hadith met en exergue la base de l’excellence (al ihsan) dans notre religion. Le bel-agir est pour le musulman et ce, quelque soit son environnement dans toute chose.

Ne négligeons pas en ce jour de sacrifice le droit des animaux. En outre, si ils n’ont pas de raison, ils ont une conscience au point qu’un chameau s’est plaint au Prophète (alayhi salat wa salam) par exemple! 

 Ainsi, nous devons avoir un grand respect pour les animaux même dans la manière dont on les sacrifie. 

Bien aiguiser le couteau et ne pas le faire alors que l’animal nous regarde

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père): 

Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est passé près d’un homme qui avait posé son pied sur le flanc d’une chèvre alors qu’il aiguisait son couteau et elle le regardait faire.

 Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: «Ne pouvais-tu pas faire cela avant? Veux-tu la tuer deux fois?». 

(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Taghrib n°1090)

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père): Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a ordonné d’aiguiser les couteaux, de se cacher des animaux et il a dit: «Lorsque l’un de vous égorge, qu’il le fasse vite et bien».

(Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°3130)

 

Rappelons donc qu’il faut se comporter avec douceur en vue de la satisfaction d’Allah. Qu’Allah nous comble de Ses bienfaits et nous facilite toute adoration.

 

Quel est le temps imparti du sacrifice de l’Aïd?

Quel est le temps imparti du sacrifice de l’Aïd?

A l’approche de l’Aïd Al Adha, Bi idhni Llah, cette question fait partie des plus récurrentes. Quand égorge-t-on notre bête pour l’Aïd ? En effet, chacun recherche l’agrément d’Allah en tentant de parfaire son sacrifice.

 

Le temps imparti du sacrifice

Le moment du sacrifice commence après la prière de l’Aïd en groupe.

Ce temps dure jusqu’au dernier jour de tachriq, soit 3 jours après le jour de l’Aïd.

Nous pensons parfois que ce temps est limité au jour de l’Aïd. Mais par la grâce d’Allah, nous avons plusieurs jours. Dans un article complet sur les dispositions et les règles de l’Aïd Al Kebir sur islamweb.net, nous pouvons en lire plus. Les meilleures œuvres à accomplir le jour de la fête sont la prière de l’aïd, puis l’immolation de la bête de sacrifice.

D’après Al Bara Ibn ‘Azib (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

« Certes la chose par laquelle nous commençons en ce jour est la prière puis nous revenons et nous sacrifions. Celui qui fait cela a certes pratiqué notre sounna et celui qui a sacrifié avant la prière alors ce n’est que de la viande qu’il a apporté à sa famille et
ce n’est en rien un sacrifice (*) ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°965 et Boukhari dans son Sahih n°1961)

(*) C’est à dire que la bête qui a été égorgée n’est pas une odhiya car elle n’a pas été sacrifiée après la prière mais la viande de cette bête peut tout de même être mangée. (document Les règles de la Odhiya, hadithdujour.com)

Notre article résumant al odhiya et ses conditions vous apporte également de brèves réponses. Vous pourrez les compléter en approfondissant votre apprentissage. Par la grâce d’Allah, l’ère numérique et le confinement ont permis la large expansion des cours en ligne. Si hier les savants parcouraient des kilomètres pour rechercher l’apprentissage, nous pouvons aujourd’hui y accéder de chez nous.

Ne négligeons pas ce bienfait mais remercions Allah. Glorifions-Le et prenons cette initiative, car jamais Google ne remplacera des cours encadrés par un professeur.

Visitez notre site et restez connectés!

Nous vous rappelons qu’avec Kebchi  in shaa Allah, vous pourrez acheter votre bête ou acheter une bête pour vos frères et sœurs dans le besoin, comme nous l’avons fait l’année dernière

N’hésitez pas à nous contacter via le chat en bas à droite du site pour toute question.
Notre équipe fera de son mieux pour échanger avec vous dans les plus brefs délais in shaa Allah.

Qu’Allah vous préserve et nous raffermisse sur le haqq.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment choisir un bon mouton pour l’Aïd?

Comment choisir un bon mouton pour le sacrifice de l’Aïd ?

 Par la grâce d’Allah, l’Aïd el Fitr est passé et nous espérons aujourd’hui atteindre l’Aïd Al Adha. A cette occasion, nous espérons, par obéissance et amour pour notre Seigneur, sacrifier un mouton et manger de cette viande. Par ce sacrifice, nous imitons l’ami intime d’Allah, notre Prophète Ibrahim (alayhi salam). Nous partageons aussi notre viande avec les plus démunis. Mais comment doit-on choisir son mouron? 

فَصَلِّ لِرَبِّكَ وَٱنْحَرْ

Accomplis la Salat pour ton Seigneur et sacrifie.

Sourate Al Kawthar, v.2.

L’Aïd est le 10ème jour du mois sacré de Dhul Hijja, précédé du jeûne de Arafat. Les 10 premiers jours de Dhul Hijjah sont très importants pour le musulman. 

Choisir un mouton exclusivement?

La bête de sacrifice correspond à toute bête de cheptel: le sacrifice n’est pas exclusivement réservé au mouton comme nous avons déjà pu l’aborder dans plusieurs articles.

 

La bête doit être exempte de défauts 

D’après ‘Oubeid Ibn Fayrouz: J’ai dit à Al Bara Ibn ‘Azib (qu’Allah l’agrée): Informe moi de ce qu’a interdit le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) concernant la odhiya?

Il a dit: Certes le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a fait signe comme ceci avec sa main (*), et ma main est plus petite que celle du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), et il a dit: « Quatre ne sont pas valables pour la odhiya: la bête borgne dont le caractère borgne est évident, la bête malade dont la maladie est évidente, la bête qui boite de manière évidente et la bête qui est excessivement maigre ».

J’ai dit: Certes je déteste qu’il y ait un manque au niveau des cornes et un manque au niveau des dents

Al Bara Ibn ‘Azib (qu’Allah l’agrée) a dit: « Ce que tu détestes délaisse le mais ne l’interdit à personne ».

(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°4369 à 4371 et authentifié par Cheikh Albani dans sa  correction de Sounan Nasai)

(*) C’est à dire qu’il a compté les quatre défauts du hadith avec ses doigts.

Par ailleurs, si le défaut est léger alors sacrifier cette bête comme odhiya est valable

L’imam Ibn Rushd Al Maliki (mort en 595 du calendrier hégirien) a dit: « Les savants sont en consensus sur le fait que les défauts légers des quatre catégories (*) n’empêchent pas la  validité de la odhiya ».

(Bidayatoul Moujtahid Wa Nihayatoul Mouqtasid vol 1 p 384)

(*) C’est à dire des quatre défauts énoncés dans le hadith de Al Bara Ibn ‘Azib (qu’Allah l’agrée) ci-dessus.

 Vous pourrez retrouver de nombreux hadith dans le document de hadithdujour.com 

 

L’âge de la bête doit aussi être respecté

 

Nous reviendrons sur cela dans un article plus complet in shaa Allah si cela est nécessaire. Mais globalement, sachez que l’âge prescrit est de:

  • cinq ans pour les chameaux (qui est rentré dans sa 6ème année)
  • deux ans pour les bovins (qui est rentré dans sa 3ème année)
  • un an pour les chèvres (qui est rentré dans sa 2ème année)
  •  six mois pour le mouton (qui est rentré dans son septième mois)

 

N’oubliez pas le temps prescrit pour le sacrifice!

 

En effet, comme nous l’avons mentionné dans un de nos articles:

 “Ce temps commence juste après la prière de l’Aïd effectuée en groupe jusqu’au dernier jour de Tachriq (3 jours après le jour de l’Aïd). ”

 

Qu’Allah nous facilite l’apprentissage de la science, qu’Allah nous permette de perfectionner chacune de nos adorations.

Nous conseillons à chacun d’étudier les règles du sacrifice et toute autre règle quelle qu’elle soit avec un professeur, afin d’avoir un enseignement cadré bi Ihdni Llah.

 

Et qu’Allah vous préserve!

 

Fraternellement, l’équipe Kebchi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dvanced settings.

 

 

Comment choisir un bon mouton pour le sacrifice de l’Aïd ?

 Par la grâce d’Allah, l’Aïd el Fitr est passé et nous espérons aujourd’hui atteindre l’Aïd Al Adha. A cette occasion, nous espérons, par obéissance et amour pour notre Seigneur, sacrifier un mouton et manger de cette viande. Par ce sacrifice, nous imitons l’ami intime d’Allah, notre Prophète Ibrahim (alayhi salam). Nous partageons aussi notre viande avec les plus démunis. Mais comment doit-on choisir son mouron? 

فَصَلِّ لِرَبِّكَ وَٱنْحَرْ

Accomplis la Salat pour ton Seigneur et sacrifie.

Sourate Al Kawthar, v.2.

L’Aïd est le 10ème jour du mois sacré de Dhul Hijja, précédé du jeûne de Arafat. Les 10 premiers jours de Dhul Hijjah sont très importants pour le musulman. 

Choisir un mouton exclusivement?

La bête de sacrifice correspond à toute bête de cheptel: le sacrifice n’est pas exclusivement réservé au mouton comme nous avons déjà pu l’aborder dans plusieurs articles.

 

La bête doit être exempte de défauts 

D’après ‘Oubeid Ibn Fayrouz: J’ai dit à Al Bara Ibn ‘Azib (qu’Allah l’agrée): Informe moi de ce qu’a interdit le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) concernant la odhiya?

Il a dit: Certes le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a fait signe comme ceci avec sa main (*), et ma main est plus petite que celle du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), et il a dit: « Quatre ne sont pas valables pour la odhiya: la bête borgne dont le caractère borgne est évident, la bête malade dont la maladie est évidente, la bête qui boite de manière évidente et la bête qui est excessivement maigre ».

J’ai dit: Certes je déteste qu’il y ait un manque au niveau des cornes et un manque au niveau des dents

Al Bara Ibn ‘Azib (qu’Allah l’agrée) a dit: « Ce que tu détestes délaisse le mais ne l’interdit à personne ».

(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°4369 à 4371 et authentifié par Cheikh Albani dans sa  correction de Sounan Nasai)

(*) C’est à dire qu’il a compté les quatre défauts du hadith avec ses doigts.

Par ailleurs, si le défaut est léger alors sacrifier cette bête comme odhiya est valable

L’imam Ibn Rushd Al Maliki (mort en 595 du calendrier hégirien) a dit: « Les savants sont en consensus sur le fait que les défauts légers des quatre catégories (*) n’empêchent pas la  validité de la odhiya ».

(Bidayatoul Moujtahid Wa Nihayatoul Mouqtasid vol 1 p 384)

(*) C’est à dire des quatre défauts énoncés dans le hadith de Al Bara Ibn ‘Azib (qu’Allah l’agrée) ci-dessus.

 Vous pourrez retrouver de nombreux hadith dans le document de hadithdujour.com 

 

L’âge de la bête doit aussi être respecté

 

Nous reviendrons sur cela dans un article plus complet in shaa Allah si cela est nécessaire. Mais globalement, sachez que l’âge prescrit est de:

  • cinq ans pour les chameaux (qui est rentré dans sa 6ème année)
  • deux ans pour les bovins (qui est rentré dans sa 3ème année)
  • un an pour les chèvres (qui est rentré dans sa 2ème année)
  •  six mois pour le mouton (qui est rentré dans son septième mois)

 

N’oubliez pas le temps prescrit pour le sacrifice!

 

En effet, comme nous l’avons mentionné dans un de nos articles:

 “Ce temps commence juste après la prière de l’Aïd effectuée en groupe jusqu’au dernier jour de Tachriq (3 jours après le jour de l’Aïd). ”

 

Qu’Allah nous facilite l’apprentissage de la science, qu’Allah nous permette de perfectionner chacune de nos adorations.

Nous conseillons à chacun d’étudier les règles du sacrifice et toute autre règle quelle qu’elle soit avec un professeur, afin d’avoir un enseignement cadré bi Ihdni Llah.

 

Et qu’Allah vous préserve!

 

Fraternellement, l’équipe Kebchi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dvanced settings.

 

[]