fbpx
foie agneau

Le foie de la bête sacrifiée lors de l’Aïd al Adha

Question :

Nous savons que le Prophète صلى الله عليه وسلم avait l’habitude de ne pas manger le jour de l’Aïd al Adha avant le sacrifice. Ensuite, il déjeunait avec la bête qu’il avait sacrifié. Certains dires mentionnent le foie, est-ce vrai ? Quelle est la signification derrière cet acte ?

Réponse :

Dans le hadith de Buraydah qui est authentique :
« Le Prophète avait pour habitude de ne pas sortir le jour de la rupture (Aïd al-Fitr) jusqu’à ce qu’il mange, et il ne mangeait pas le jour du sacrifice (Aïd al-Adha) jusqu’à ce qu’il prie ».
Les savants estiment sur la sagesse derrière le fait de manger en premier de sa bête sacrifiée se trouve dans la louange envers Allah pour tous les bienfaits accordés ici-bas afin d’accomplir cette magnifique adoration.

Concernant l’idée qu’il faille manger du foie pour « couper » son jeûne, les savants s’appuient sur ce hadith : « Le Prophète ne sortait pas le jour de la rupture avant d’avoir mangé et s’il s’agissait (du jour) du sacrifice, il ne mangeait rien jusqu’à ce qu’il revienne et lorsqu’il revenait, il mangeait du foie de sa bête sacrifiée ».

Or ce hadith est faible et donc les savants sont d’avis de ne pas le prendre en compte. Cependant, le foie est en effet l’organe le plus facile à saisir après le sacrifice, le plus facile à cuire et à digérer.

Le savoir parfait appartient à Allâh et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohamed, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ses frères jusqu’au jour de la résurrection.

22 janvier 2020 0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas affiché.

👉Commandez🐏