https://kebchi.fr/wp-content/uploads/2020/01/Copie-de-Modèle-publication-Facebook-6-300×251.png
Abû Umar a dit :
 » Quant à la divergence des savants sur son caractére obligatoire, elle se présente comme suit :
– Les Zahirites, à l’instar de Dâwud et de ses compagnons, le considérent comme une obligation.
Ils disent que le Prophète sallallahou ‘alaihi wa sallam  l’a ordonné et l’a personnellement pratiqué.
Il sallallahou ‘alaihi wa sallam dit à ce sujet :  » L’enfant est tributaire de son aqîqa ». 
 
Mâlik disait que c’est une  » Sunna mouakkada »  » vivement recommandée » à laquelle il faut s’attacher.
C’est aussi l’avis d’Ash-Shafi3î et d’Ahmad, bien que les compagnons de ce dernier aient rapporté de lui deux versions à ce sujet.
Mais il n’y a pas de texte clair émanant de lui qui lui attribue ce caractére obligatoire.
Al-Hârith a dit:  » Il fut demandé à Ahmad:
– Que faire si l’on n’a pas de quoi faire le sacrifice?
– Que la personne s’endette, j’ai espoir qu’Allah la compensera, car elle a mis à jour une sunna, répondit-il. »
Ceux qui disent qu’il est une sunna vivement recommandée « Mouakkada » estiment que si le Aqîqa était obligatoire, il serait ainsi connu religieusement parcequ’il est indispensable et constitue une épreuve pour beaucoup de personnes; et le Prophète sallallahou ‘alaihi wa sallam aurait enseigné ce caractére obligatoire à la communauté de manière suffisemment claire et répandue de sorte que personne n’ait d’Excuse pour s’y dérober.
Mais il sallallahou ‘alaihi wa sallam a laissé son observance au libre choix de chacun en disant:
 » Quiconque a un nouveau-né et aimerait faire le sacrifice, qu’il le fasse. »
(Note de bas de page : Raporté par Abû Dâwud et An-Nassâi. Al-Albni dit que c’est un hadith bon authentique.)
copié de : http://www.3ilmchar3i.net

11 janvier 2020 0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas affiché.

👉Commandez🐏