Pourquoi le sacrifice du mouton le jour de l’Aïd?

 

Dans un article précédent, nous avons traité de l’histoire du sacrifice. A la fin de cet article, nous avions mentionné la notion de sacrifice dans notre quotidien. Méditons ensemble sur la profondeur de la notion de sacrifice en islam in shaa Allah.

La sagesse du sacrifice de l’Aïd

Si nous imitons le sacrifice de Ibrahim (alayhi salam), ami intime d’Allah, par le sacrifice d’une bête, nous pouvons également chercher à l’imiter dans sa soumission exemplaire à Allah et Ses ordres.

124 “[Et rappelle-toi] quand ton Seigneur eut éprouvé Ibrahim (Abraham) par certains commandements, et qu’il les eut accomplis, le Seigneur lui dit: « Je vais faire de toi un exemple à suivre pour les gens. » […]”

Sourate AL Baqarah.

 

Notre prophète Ibrahim, prêt à sacrifier son enfant pour Son Seigneur, est évidemment notre exemple. 

Entièrement soumis à Allah, de nombreux versets nous permettent une profonde remise en question et nous inspirent.

Son sacrifice que nous imitons pour l’Aïd Al Kebirnous pousse à nous questionner davantage sur notre mode de vie et notre lien avec notre Seigneur.

Que serions-nous prêts à abandonner pour Lui? 

Quel place a la parole d’Allah dans notre quotidien ? 

Par ce sacrifice, nous visons et espérons la piété. Nous nous rappelons nos manquements et glorifions Allah Le Très Généreux.

La veille de l’Aïd, nous sommes aussi nombreux à avoir observé le jeûne de 3arafat Al HamduliLlah.

 

D’après Abou Qatada (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a été interrogé concernant le jeûne du jour de ‘arafat (1). Il a dit: « Il expie l’année précédente et l’année en cours (2) ».

(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1162)

(1) Le jour de ‘arafat est le neuvième jour du mois de Dhoul Hijja.

(2) C’est à dire que le jeûne du jour de ‘arafat permet d’expier, d’effacer les petits péchés de ces deux années.

source hadithdujour.com

Cela renforce notre amour pour Allah, de Qui nous espérons agrément et Miséricorde.

A travers tout cela, et toute l’année, nous cherchons à nous réformer et à ne jamais laisser dounya noyer notre cœur. 

D’après Al Moustawrid Ibn Chadad (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je jure par Allah ! La vie d’ici-bas par rapport à celle de l’au-delà est comme si l’un d’entre vous trempait son doigt dans la mer, qu’il regarde ce avec quoi il va ressortir ».

(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2858)

source hadithdujour.com

 

Les Prophètes sont nos meilleurs exemples, et nous demandons à Allah de nous pardonner notre faiblesse et nos manquements.

Vous pouvez partager vos réflexions avec nous in shaa Allah afin d’en faire profiter un grand nombre.

Qu’Allah nous pardonne nos fautes et nous rapproche de Lui.

Qu’Allah nous guide et accepte nos oeuvres.

 

Pas de mouton pour l'Aïd ? Ne vous en faites pas Kebchi est là !

En quelques clics, en Afrique, Kebchi sacrifie un mouton en votre nom.
Si vous êtes en Ile de france, vous pouvez directement le recevoir à la maison !

Un e-mail contenant l'e-book va vous être envoyé! Vérifiez vos spams

[]
×

Salam Alaykoum

Avez-vous des questions ?

×